BLOG PASSION & HISTOIRE - Ma vie chez Gabrielle Roy

Kenza Zaoui

Saint-Boniface et la rue Deschambault ont bien dû changer depuis que la jeune Gabrielle Roy regardait le paysage depuis la fenêtre du grenier il y a presque un siècle. 

 

 

À l’époque, il n’y avait que trois maisons dans la rue Deschambault, pas de bâtiments industriels, pas de stationnement. Le père de Gabrielle Roy, Léon Roy, avait son jardin tout le long de la rue et allait chercher l’eau de la rivière Seine. Le sentier qui porte son nom était une « forêt » pour Gabrielle Roy. 

Et justement, la Maison de Gabrielle Roy est ce parfait contraste entre passé et présent. Construite en 1905, la maison a eu une histoire houleuse : maison de famille, appartements, elle a été vendue plusieurs fois jusqu’à ce qu’un comité décide en 1997 de la restaurer pour lui rendre son histoire. La Maison ouvre ses portes au public en 2003. 

Vous trouverez à l’intérieur les pièces refaites à l’identique, une boutique et de nombreuses informations sur l’auteure. Le site web de la Maison Gabrielle Roy propose d’ailleurs depuis début 2020 une visite virtuelle des lieux. Les détails sont saisissants et les anecdotes bien présentes.

La Maison vit. De nombreux événements sont organisés dans le sous-sol ou en ligne et le parcours Gabrielle Roy évoqué dans les tournées culinaires de Tourisme Riel permet de suivre le parcours de l’écrivaine dans Saint-Boniface et au-delà.. L’impact de Gabrielle Roy dépasse les frontières : ses livres sont traduits en 20 langues.

En 2019, la Maison Gabrielle Roy a été jumelée avec la Maison de l’auteur Colette, à Saint-Sauveur en Puisaye dans la région française de la Bourgogne. Une bibliothèque regroupant les oeuvres des deux écrivaines sera justement mise en service le 15 octobre et une exposition à Winnipeg retracera bientôt leurs points communs. 

La Maison Gabrielle Roy se trouve au 375 rue Deschambault à Saint-Boniface. En octobre, elle est ouverte du mercredi au samedi de 13 heures à 16 heures.