Borealis Beading ou l’art d’allier passion et transmission

Bonjour Manitoba

L’aventure de Mélanie Gamache et de son entreprise, Borealis Beading, a commencé durant l’hiver 2015, quand elle a appris le perlage à travers des livres, des ateliers et des cours. « C’est tout de suite devenu évident pour moi que c’était ce que je voulais faire. Je me suis totalement immergée dans cet apprentissage. » 

Petite, Mélanie Gamache avait déjà participé à des ateliers de perlage au Festival du Voyageur. « Ça me parlait déjà à cette époque. Je m’intéresse énormément aux savoir-faire et aux cultures métisses et autochtones. D’ailleurs, j’ai moi-même des racines métisses. » 

Ce n’est toutefois qu’en 2016 qu’elle décide de se lancer vraiment dans l’aventure entrepreneuriale : « À ce moment-là, on m’a proposé de faire des ateliers et tout s’est enchaîné rapidement. Je trouvais que dans mon village de Sainte-Geneviève, il n’y avait pas beaucoup d’ateliers qui inculquaient le savoir-faire métis, ou même qui le racontaient pour permettre au grand public de comprendre notre histoire. 

« Alors comme la transmission de savoir-faire était quelque chose qui m’intéressait beaucoup, j’ai voulu partager ma passion pour le perlage autour de moi. Depuis un an, le CDEM m’apporte une aide au niveau de mon marketing. Ils me soutiennent notamment dans ma création de cartes d’affaire, ou encore d’affiches. »

Aujourd’hui, la quadragénaire offre des ateliers de perlage à l’année longue. Mais son approche de l’apprentissage est unique.

Mélanie Gamache explique : « Je ne veux pas simplement apprendre au public le perlage. Je veux aller au-delà. Je veux leur transmettre l’histoire du peuple métis. Je pense que c’est important que chacun connaisse la provenance de notre culture. Il est temps de ramener nos connaissances, de réapprendre les métiers et savoir-faire du passé. 

« J’ai une forte connexion avec ce patrimoine et pour moi, il est essentiel que les gens comprennent le temps passé et la symbolique derrière chaque création. Par exemple, les motifs créés en perlage sont représentatifs de chaque personne ou région. Ainsi, lorsque ces produits étaient vendus sur le marché autrefois, on pouvait reconnaître leur créateur par ce biais. C’est ce genre d’histoire que j’aime transmettre. »

Parmi les ateliers proposés à Borealis Beading, on retrouve la confection de sacs à tabac, sacs à feu, mocassins en cuir, mitaines, ou encore couvertures de carnets à dessin pour lesquelles elle travaille aussi des matières recyclées telles que le jeans. Elle peur aussi proposer d’autres ateliers en fonction de la demande.

Par ailleurs, Mélanie Gamache ouvrira bientôt son site Internet où elle proposera quelques articles à la vente. Elle sera aussi présente au Marché d’artisans autochtones du Festival du Voyageur le 17 février, dans la Tente Rivière-Rouge.

Pour plus d’information : https://www.facebook.com/BorealisBeading/

L'équipe Bonjour Manitoba du CDEM a pu appuyer ce projet grâce au financement de Diversification de l'économie de l'Ouest Canada ainsi que Voyage Manitoba.